Eric Humbertclaude

https://www.jetelivre.art
@TendonsLoreille

Tu écriras la nuit, autrement plus rien n’aura d’importance. Éric Humbertclaude repart à zéro pour composer, sa raison d’être de musicien.

Métacréation
(livres en préparation)

1. Composer après 2020

1. 1. Amorce (paru)
Le chaos qui secoue notre quotidien résulte d'un formidable malaxage collectif du réel. De nouvelles sensations, précisément collectives, se forment, matériau propice à nourrir la création musicale. Retour à l'environnement naturel de l'homme et ses origines créatrices, que Proust avait fait apparaître sans le développer, quitte à perdre la triade Compositeur-Interprète-Auditeur. Le statut de créateur s'efface au bénéfice d'une créativité qui, par-delà l'homme, déploie ses ramifications.

1. 2. Lumineux Souvtchinski
Entrer dans une conversation initiée il y a des millénaires : la création musicale. Retour sur un propos atemporel qui résonne dans le silence infertile d'aujourd'hui. Pierre Souvtchinski (1892-1985) nomma non pas ce qu'est la création musicale et ce qu'elle n'a jamais été mais où elle se trouve, à condition qu'il existe une possibilité de création. De ce territoire il fut le messager et l'inlassable arpenteur.

1. 3. L’orgue, gisement primordial épuisé
L'orgue, en France, bientôt réduit au silence ? Une profonde désaffection aux origines multiples menace son futur. Malgré les dangers, depuis sa géniale invention par Ctésibios, l'orgue reste prometteur. Il est la métaphore d'une création musicale polymorphe qui demeure Une. Conservant son identité quelles qu'en soient les émanations historiques et esthétiques, l'orgue, de par son unicité, ne peut être confondu avec l'homme qui crée par son intermédiaire. Le temps presse pour réfléchir sur cet instrument ancestral.

1. 4. La troisième déraison
Présentation d'un nouveau rapport à la création musicale sans statut de créateur : la composition spéculative. Une spéculation qui accueille, en tant qu'inouï déraisonnable, le sensible d'un présent atomisé en points d'énergie vers un futur et un passé simultanés. Potentialité d'une nouvelle expression de la créativité musicale.

2. Terreau

2. 1. Ton silence, Bonifacia
On ignore presque tout de cette relique romaine du IVe s. dont le silence renvoie à l'anonymat des populations allemandes qui l'ont spirituellement plébiscitée, à Paris, au XIXe s. De surcroît, la chapelle qui les abritait n'existe plus. Les ossements de Bonifacia furent créés “relique” ; vingt après, à la guerre de 1870, le visage et les émotions de ceux qui l'ont vénérée se sont invisibilisées. Aujourd'hui, Sainte Bonifacia demeure dans un entre-deux, limbes d'une création incréée.

2. 2. Jean-Claude Touche (1926-1944). Un sourire dans le monde de l’orgue
Un très jeune compositeur violemment rendu au silence. Après s'être donné à la libération de Paris, de cette vie écrabouillée, on ne peut rien dire : le talent qui devait obliger Touche demeure irréversiblement figé (photos ultra souriantes, partitions en gestation). Biographie et analyse d'oeuvres ne sont désormais qu'invisibilités.

2. 3. Cette vulnérabilité qui n’a pas le temps de se dire
Si la création musicale participe d'un phénomène plus global, où le déceler : dans un espace sans temps ? Étrangement, j'ai ressenti à travers quelques expériences non sollicitées l'utopie d'un organique recyclable qui reste invisible.
adresse email envoyer un mail à l'auteur