• Couverture Réflexions autour du bilinguisme scolaire en Gambie
  • 4eme Réflexions autour du bilinguisme scolaire en Gambie

RÉFLEXIONS AUTOUR DU BILINGUISME SCOLAIRE EN GAMBIE

Ndeye Maty Paye

revue d'origine de cet article : Cahiers de linguistique 431

Date de publication : janvier 2018
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Les orientations linguistiques d'un État ne peuvent pas être le résultat d'une volonté individuelle traduite par un décret provisoire. Nous pensons notamment aux décisions linguistiques successives prises par l'ex-régime dictatorial en Gambie. En effet, dans une frénésie utopiste, l'anglais jugé trop "colonisateur et trop imprégné du Commonwealth", a été substitué, par l'arabe décrété comme langue officielle pour accompagner une République islamique dont nous ne comprenons toujours pas les tenants et les aboutissants.
C'est officiel, l'arabe devient la langue officielle de la Gambie, en remplacement de l'anglais. Cette décision du chef de l'Etat, Yahya Jammeh, intervient suite au retrait de la Gambie en octobre 2013 des Etats membres du Commonwealth. Le chef de l'Etat justifie sa décision par le fait que, selon lui, les Anglais sont venus en Gambie pour "le commerce de l'ivoire, parce qu'il y avait beaucoup d'éléphants ici". "Ils ont tué les éléphants et ont fini par vendre les Africains", avait indiqué il y a quelque jours Yahya Jammeh, connu pour son excentricité et son franc-parler.

     
  • ISBN : 978-2-8066-3629-4 • janvier 2018 • 25 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat