• Couverture
  • 4eme

"JE NE PARLE PAS YIDDISH, MAIS JE LE CHANTE TRÈS BIEN". ÉLÉMENTS ETHNOGRAPHIQUES D'UNE PRATIQUE VOCALE COLLECTIVE À STRASBOURG

Magali Cécile Bertrand

Minorations en chansons
Date de publication : mai 2021
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Langue "de fusion" (Weinreich 1959), le yiddish56 est notamment composé d'éléments germaniques, ce qui le rend de prime abord relativement transparent à des locuteurs.trices de l'allemand ou de l'alsacien. Une observation participante au sein d'une chorale suggère que chanter en yiddish à Strasbourg ne porte pas tant la marque d'une sorte de paradoxe entre histoire rurale du judaïsme alsacien et pratique citadine de cette chorale, ou bien entre attrition du yiddish occidental et "bourgeonnement" d'activités autour du yiddish oriental, que celle d'une proximité linguistique avec les langues du territoire.

     
  • ISBN : 978-2-8066-3740-6 • mai 2021 • 17 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat