Sur Internet

Un des devoirs d'une citoyenneté assumée aujourd'hui

Il faut un grand réveil à la CITOYENNETÉ des jeunes et des moins jeunes à travers la planète! Il va falloir en effet que les peuples du monde en viennent à une organisation de la société basée sur la solidarité, avec taxation de l'automatisation (c'est-à-dire du travail ravi aux humains pour le confier aux robots et aux ordinateurs) et un plus grand contrôle de l'État sur la planification et le déploiement de l'économie dans chaque pays, comme le disent plusieurs économistes sensés, et ceci, la crise du covid-19 vient de le confirmer. Le capitalisme, qui s'est vautré depuis les années 1970 dans les habits du'néolibéralisme' c'est-à-dire au fond d'une financiarisation de plus en plus grande de l'économie, peut conduire dans un délai plus court qu'on ne pense à l'asphyxie de l'espèce humaine, après ses diverses tentatives, toujours vouées à l'échec, d'imposer sous une forme chaque fois renouvelée sa logique suicidaire: recours à des délocalisations massives pour toujours plus d'exploitation de l'homme par l'homme, recours à une automatisation exacerbée pour multiplier le profit par 1000 et plus, recours à la spéculation financière qui peut multiplier le profit par 10 000 et plus, et, quand les scandales émergent ou la bulle explose, recours à l'acquisition massive de terres agricoles dans les pays d'autrui pour des profits de nouveau multipliés par 10 000 et plus en détruisant au passage la vie des petits paysans dans ces pays… Et quand les terres auront ainsi été acquises un peu partout et que le nombre de chômeurs aura plus qu'explosé partout, quelle vie sera encore possible sur terre? En l'occurrence, la discussion publique et démocratique des citoyens évoquée par moi dans l'ouvrage "l'éducation à la citoyenneté" devra, notamment en période électorale, avoir comme référence non pas le clivage gauche-droite, qui s'effrite maintenant, mais les deux critères que sont la réduction de la mondialisation (qui est la nouvelle forme de l'impérialisme néo-libéral et de l'exploitation des peuples) et une redéfinition plus humaine de la notion de progrès. Il faut que les citoyens barrent la route au néolibéralisme en imposant leurs propres dirigeants et par d'autres initiatives, pour redonner une vie digne à chaque être humain sur terre!!
mai 2020

Auteur concerné