Par ses caractéristiques d'écriture "spontanée", le journal personnel possède un statut tout particulier dans la production littéraire. Cet ouvrage propose au lecteur d'en découvrir de multiples facettes. Il dévoile tout d'abord un aspect peu exploré, celui du journal qui naît de pratiques diverses, voire surprenantes, comme celle, inédite, de Rétif de la Bretonne. Comment certains diaristes conjuguent-ils graphisme et écriture diaristique? Tel que le lecteur l'aborde, le journal publié correspond-il à l'original? Quel est le rôle de l'éditeur? Le journal "recomposé" d'Amélie Weiler est représentatif de ces difficiles choix éditoriaux.
Lorsqu'ils servent d'avant-texte à une oeuvre, les journaux peuvent subir de subtiles transmutations. En témoignent quatre études centrées sur des auteurs du XXème siècle: les carnets de notes de la poétesse russe Marina Tsvetaeva, le journal du poète-voyageur Victor Segalen, les variations propres à Michel Leiris ou encore le Journal de Charles Juliet. Les journaux d'écriture de deux romancières contemporaines, l'une canadienne, Marie-Claire Blais, l'autre française, Christiane Rochefort, retracent les stations de leur itinéraire créatif. Quant au Faux Journal du poète Jude Stefan, et au déconcertant Douleur exquise de Sophie Calle, de quelle manière inventive détournent-ils les lois du genre?

  • Date de publication : 1 juin 2012
  • Broché - format : 14,5 x 21 cm • 236 pages
  • ISBN : 978-2-87209-819-4
  • EAN13 : 9782872098194
  • (Imprimé en France)

Du même auteur

35 livres dans cette collection

Dans la même thématique