LES UNIVERSITÉS & L'IDENTITÉ CULTURELLE EUROPÉENNE


Cet essai propose une réflexion sur l'identité culturelle européenne en tant que concept qui n'a cessé de s'élaborer grâce à l'apport des héritages grec, romain et judéo-chrétien et des substrats culturels locaux qui interagissent avec des phénomènes de permanence et de survie, d'inculturation et d'assimilation, de créativité et d'enrichissement.
Cette interaction devient dès lors synonyme de réorientation des héritages grâce à l'apport d'éléments issus d'autres cultures et à travers l'activation de nouvelles dynamiques. L'analyse développée dans cet ouvrage dépasse le cadre strict de l'Europe institutionnelle sans toutefois en faire abstraction. Elle présuppose la prise de conscience des trois principaux dangers encourus lorsque l'on manipule une notion aussi complexe que celle de l'identité culturelle: le risque de promouvoir une identité factice, la limitation à n'évoquer que le plus grand dénominateur commun des peuples européens et la tendance à ne véhiculer qu'une image positive de l'héritage commun.
Dans ce contexte, les universités jouent un double rôle: elles créent et véhiculent la culture. Elles ne sont pas seulement des institutions qui s'inscrivent dans l'histoire de l'Europe, mais aussi des acteurs qui l'écrivent. C'est pourquoi, dans cet essai, elles sont présentes à la fois comme sujets et objets d'étude.

  • Date de publication : juin 2012
  • - format : 160 x 240 cm • 176 pages
  • ISBN : 978-2-87209-876-7
  • EAN13 : 9782872098767
  • (Imprimé en France)

Dans la même thématique